L'hISTOIRE

Maison Matisse Bohain
© Maison Matisse

Matisse en Picardie : la jeunesse de l’artiste

Peu après la naissance de Matisse au Cateau-Cambrésis, ses parents ouvrent en 1870 une graineterie à Bohain-en-Vermandois.

Le futur peintre passe son enfance parmi les couleurs et les graines du commerce familial.

Le jeune Henri a la révélation de sa vocation grâce à sa mère qui lui offre sa première boîte de couleurs. La passion d’Henri Matisse pour la peinture est la plus forte : il ne reprend ni le commerce familial, ni la carrière de clerc d’avoué à laquelle il se destinait par la suite.

Arrivé à Paris, Matisse devient un des plus grands peintres du XXe siècle. Son œuvre évolue mais sa façon de travailler reste marquée des influences de son enfance à Bohain : goût du labeur et couleurs des tissus qu’il collectionne, goût pour les fleurs et les plantes qu’il découvre dans la graineterie de ses parents.

 

 

La Maison familiale d’Henri Matisse à Bohain-en-Vermandois

La Maison familiale est le lieu d’évocation de la jeunesse de Matisse. L’histoire locale et l’enfance de l’artiste y sont présentées à travers une exposition permanente sur l'activité textile et le mobilier du peintre. Au sein de la graineterie, un parcours ludique sur la graine et l’ancienne salle des machines permettent de découvrir l’activité des parents d’Henri Matisse.